Bien vu, bien vendu.

TROUVEZ VOTRE BIEN

Budget
à
Surface
à
Pièces
KUBIMMO NEAUPHLE 78
11 rue Saint Nicolas
78640 Neauphle-le-Château


01 30 43 80 86
KUBIMMO CHANTELOUP 77
7 rue des Rougeriots
77600 Chanteloup-en-Brie


01 64 77 12 88
KUBIMMO VILLENNES 78
58 rue de Neauphle
78670 Villennes-sur-Seine


01 39 65 16 83

Poêle à bois ou poêle à granulés


Le poêle à bois

Ce n’est pas toujours simple de choisir le poêle à bois adapter à votre foyer, car ce dernier fait parti intégrante de votre habitation et vous devez compter sur lui pour vous chauffer durant les périodes les plus froides. Il ne s’agit pas seulement d’un objet de décoration.

 

 

Le poêle à bois, un rendement important !

En effet le poêle à bois garantie une perte minimum entre l’énergie utilisée et la chaleur produite. En moyenne le rendement d’un poêle à bois est de 85%. Il est préférable de choisir un petit poêle que l’on fera tourner à plein régime plutôt qu’un grand qui n’utilisera pas toute ses capacités.

Comment bien choisir son poêle à bois ?

Sa puissance

Il est important de choisir la puissance de votre poêle à bois en tenant compte de la surface que vous souhaité chauffer. Il faut compter environ 0,1kW/mètre carré pour un logement bien isolé avec une hauteur sous plafond de 2,5m la moyenne en France. Par exemple pour chauffer une maison de 90 mètres carrés il faut choisir un poêle à bois d’une puissance de 9kW. Il est important que l’air circule bien afin que l’ensemble de l’espace puisse bénéficier de la chaleur.

Ses matériaux

Il existe deux types de matériaux, la fonte et l’acier. Il n’existe pas de grande différence entre ces deux derniers hormis que la fonte grâce à sa masse offre l’avantage de conserver la chaleur plus longtemps, avec une chaleur uniforme du poêle lui-même.

Le type de diffusion de chaleur

Le poêle à bois peut diffuser la chaleur de plusieurs manières. Il y a la diffusion par convection qui implique que le poêle à bois produit de l’air chaud qui est réparti dans les autres pièces via des conduits. En utilisant ce type de diffusion, l’appareil est plus rapide et réactif. La diffusion par rayonnement prodigue un chauffage de basse température qui se transmet à la paroi du poêle mais aussi aux bâtiment et mûrs qui restitue ensuite la chaleur à la pièce à chauffer. Enfin il y a le poêle à foyer fermé qui fournit une chaleur propre utilisant un minimum de combustibles et réduisant ainsi les émissions polluantes.

Ses avantages et inconvénients

Il faut être très vigilant avec ce genre de poêle car une utilisation avec des bûches humides peut diviser son rendement par deux. Pour ce qui est de la pollution le chauffage aux bûches peu faire l’objet de restrictions. Le côté positif est que ce type de poêle est totalement autonome il n’a pas besoin d’électricité pour fonctionner.

 

poêle à granulés

Facile à installer et à utiliser le poêle à granulés permet de diviser vos factures de chauffage par deux, et ce pour un investissement abordable. Le poêle à granulés s’inscrit donc comme une solution de chauffage économe, pratique et performante.

 

 

Son principe de fonctionnement

C’est un système de chauffage à bois autonome, il n’a pas besoin d’être connecté à un chauffage central pour fonctionner. Il est alimenté par des grains de bois, l’utilisation de ce biocombustible explique en partie ses excellentes performances. Le poêle à granulés offre un rendement constant et une combustion presque intégrale.

Tout comme le poêle à bois, le poêle à granulés à un important rendement qui tourne autour de 85%

Différents types

Le modèles à convection naturelle : silencieux, il utilise le modèle de convection naturelle pour chauffer la pièce.

Le modèle à convection forcée : équipé d’un ventilateur afin de souffler l’air réchauffée dans la pièce pour une chaleur plus homogène.

Le modèle canalisable : il permet d’acheminer l’air chaud vers plusieurs pièces grâce à une gaine.

Ses avantages et inconvénients

Côté autonomie, facilité d’utilisation, programmation, confort et performances, le poêle à granulés l’emporte haut la main. et son système d’alimentation automatique assure des rendements beaucoup plus réguliers.  

Côté pollution, le poêle à granulés est très peu émissif. Il est toujours compatible avec les plans de protection de l’atmosphère qui se mettent en place dans de nombreuses zones urbaines.

En revanche le poêle à granulés exige de l’électricité pour fonctionner, sa consommation en électricité n’a pas une grande incidence sur la consommation annuelle d’un ménage mais peut être problématique en cas de coupures de courants fréquentes.

 

KUB + :

Pour vous renseigner davantage, nous vous conseillons de consulter le blog de l’Yvelinois Alain TROCHET (chauffageaubois.eu). Il a découvert en 2009 le chauffage au bois et s’y consacre maintenant pleinement sur son site et vous donne toutes les astuces, concernant ces modes de chauffage. Vous pourrez y trouver toutes les réponses à vos questions, des solutions dépannage et échanger avec d’autres utilisateurs.